Mise en œuvre de la stratégie de communication pour pour la justice juvénile, Tunisie


ATI a contribué à mettre en oeuvre la stratégie de communication pour le changement social et de comportement pour la justice juvénile en Tunisie dans le cadre du programme d'appui à la réforme de la justice entre septembre 2016 et mai 2017.

 

Le projet était mis en oeuvre par UNICEF Tunisie dans le cadre d'un projet financé par l'Union Européenne. L'objectif du projet était de faire des parents, des professionnels et des enfants eux-mêmes des acteurs actifs dans la prévention et la lutte contre la délinquance juvénile et la promotion des mesures alternatives à la détention.

 

Pour cela, le projet a été mis en oeuvre dans un premier temps dans deux sites pilote, à savoir La Manouba, dans le grand Tunis et Gabès, une région du Centre Est. ATI a collaboré sur ce projet avec le Consortium de la Communication pour le Changement social (CFSC).

 


Le processus de mise en oeuvre a été divisé en plusieurs sous-processus :

  • L'établissement de la situation de référence et l'évaluation finale. Une équipe de recherche composée de Pierre-Noël Denieuil, Houda Laroussi, Abdelkhalek Bchir et Synda Koundi a réalisé une série d'interviews, de discussions de groupe avec les enfants, les familles et les acteurs institutionnels pour établir leurs connaissances, attitudes, pratiques et normes sociales par rapport à la délinquance juvénile et aux mesures alternatives à la détention. A la fin du projet, la même équipe a mesuré les changements par rapport à ces paramètres dans les deux régions pilotes.
  • La mobilisation et le renforcement des capacités des partenaires : les partenaires institutionnels et de la société civile du projet, en particulier les Centres de défense et d'intégration sociale (CDIS), les Complexes de l'enfant, les délégués à la protection de l'enfant, les juges et les policiers des gouvernorats de Gqbès et Manouba ont bénéficié d'une formation en communication pour le développement. Ce processus a également permis de consolider les plans d'action régionaux.

  • La mobilisation et le renforcement des capacités des enfants : les adolescents, en particuliers les adolescents menacés résistants et les adolescents en conflit avec la loi des CDIS et des Complexes de l'enfant ainsi que leurs parrents ont réalisé plusieurs séances de dialogues séparément puis ensemble. Ensuite, ils ont élaboré leurs propres stratégies de communication, avec leurs arguments et les activités qu'ils allaient contribuer à réaliser. Pour cela, ils ont bénéficié d'une formation en vidéo participative et en théâtre. 
  • La campagne de communication de proximité : La campagne a été réalisée par les enfants avec l'appui des institutions sous le slogan "Tiens ma main" et elle a consisté en des dialogues suite à la pièce de théâtre, des films et du clip rap dans les CDIS, Complexes de l'enfant, écoles, maisons des jeunes, et maisons de la culture. Les enfants ont également dialogué avec les policiers et les juges.

Les principaux produits du projet sont :

  • Une étude de la situation de référence dans le cadre du projet de mise en oeuvre de la stratégie de communication sur la justice juvénile.
  • Une étude d'évaluation de la mise en oeuvre de la stratégie de communication sur la justice juvénile.
  • Deux vidéos participatives, une pièce de théâtre et un clip rap réalisé par les enfants.
  • Plusieurs articles et histoires d'intérêt humain
  • Un draft du guide de bonnes pratiques en matière de prévention de la délinquance juvénile et de promotion des mesures alternatives à la détention.

Equipe ATI ayant participé au projet : 

  • Pierre-Noël Denieuil, Directeur de recherche, ATI
  • Houda Laroussi, chercheur, ATI
  • Abdelkhalek Bchir, chercheur, ATI
  • Synda Koundi, chercheur, ATI
  • Abdelhamid Ghribi, consultant, coordinateur Gabès, ATI
  • Kaouther Maaroufi, consultante, coordinatrice Manouba, ATI
  • Dhekra El Askri, consultante, coordinatrice Manouba, ATI
  • Anissa Chedly, consultante, experte info-graphiste, ATI / i-Grafik
  • Saloua Ayari, consultante, Back stopping

Equipe Consortium CFSC ayant participé au projet :

  • Denise Gray-Felder, chef de projet, Consortium CFSC
  • Ngbita Pendje-Wallache, consultante média, Consortium CFSC
  • Korbin Felder, consultant justice juvénile, Consortium CFSC